Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1

7 messages

DRAINAGE ET CICATRISATION

23/11/2010 08:48:54 par Valentine B  

TPE sur les Huiles Essentielles Bonjour, Je suis une élève de première en France et cette année je dois réaliser un TPE (travail personnel encadré) qui consiste à un exposé devant un jury et à un travail à rendre sous forme de synthèse. Nous avons choisi avec mes amies de de nous concentrer sur les huiles essentielles, et leur untilisation comme substitut médical pour aideer à la cicatrisation des plaies. Je me demandais, donc, si il serait possible d'obtenir de la documentation sur la cicatrisation, le rôle du drainage, et celui des huiles essentielles. En parallèle, nous étudions les vertus de la Biafine pour la cicatrisation, et je recherche également des informations sur le drainage grçace à la Biafine, mais j'ai très peu de sources fiables sur lesquelles fondé mon travail. Merci d'avance, Valentine B

23/11/2010 20:45:02 par Isabelle Fromantin

Valentine, Je ne vois pas bien le rapport entre le drainage et les huiles essentielles? Je ne suis pas spécialiste en la matière car je trouve que nous avons la chance, en France, d'avoir une excellente offre de produits remboursés (ce qui n'est pas le cas des huiles essentielles) et qu'il y a déjà de quoi "bien" travailler si on utilise correctement cette offre. Dans mes qq connaissances sur les huiles essentielles: bcp de produits contiennent de l'huile d'arbre à thé (Melaleuca alternifolia) reconnue pour ses propriétés bactéricides, anti virales et anti fongiques. Etant donné le peu d’expérience et de travaux publiés, on peut s’interroger sur le risque allergique lié au limonène contenu dans l’huile essentielle de l’arbre à thé et la cytotoxycité (fibroblastes, cellules épithéliales) du Melaleuca alternifolia => bref: pourquoi ne pas utiliser dans ce cas un antiseptique que l'on connait mieux??? Pour la Biafine, là encore, drôle de choix: des travaux ont été réalisés dans les années 90 (86 je crois .... ms ce n'est que de mémoire) sur les escarres. Mais la encore, il ne s'agissait pas de drainage, mais de cicatrisation, la Biafine étant un bon émollient qui peut favoriser un milieu humide. Ce produit a été par la suite délaissé sur ces indications, car il est bien plus confortable d'avoir un "bon" pst drainants (ex: alginate, fibre de CMC) que de la crême.... Merci de préciser sur quoi vous avez fondé votre hypothèse, que je ne comprends pas bien

23/11/2010 22:22:46 par Hugues Lefort

La biafine.... pourquoi pas étudier les bienfaits de cette crème sur les brûlures.... Pourquoi parler encore de cette crème. Il y a tellement mieux actuellement... Valentine, si vous êtes intéressée par la cicatrisation... présentez les grands principes de la cicatrisation moderne, c'est à dire en milieu humide contrôlé, l'intérêt d'une utilisation raisonnée des antiseptiques et antibiotiques dans le traitement des plaies, le bactériocycle naturel au sein d'une plaie. Le grand publique n'y connais pas grand chose et vous seriez alors très utile. De plus c'est très intéressant à découvrir. Tu en penses quoi Isabelle, tu as d'autres idées?

27/11/2010 08:59:00 par Isabelle Fromantin

J'en pense que je suis d'accord avec toi! Il y a tellement à faire (évaluations) et à dire (formation) sur les traitements conventionnels que je trouve ça dommage d'aller vers ce type de problématique. Maintenant ..... si ça interresse Valentine.....

30/11/2010 09:17:21 par Valentine Bouhier  

Bonjour, Merci d'avoir répondu à mes questions. Nous étudions l'efficacité de l'huile essentielle de lavande aspic comme substitut médical contre les brûlures. Nous ne trouvons pas beaucoup d'informations scientifiques sur la pénétration de l'huile essentielle dans l'organisme, et les cellules. Nous avons donc rechercher le chémotype de l'huile de ma

30/11/2010 09:30:10 par Valentine Bouhier  

Bonjour, Merci d'avoir répondu à mes questions. Nous nous demandons si l'utilisation de l'huile essentielle de lavande aspic comme substitut médical est efficace contre les brûlures du premier degré. Mais nous ne disposons pas de beaucoup d'informations scientifiques concernant la pénétration d'une huile essentielle dans l'organisme, et dans les cellules. Nous avons fait des recherches sur le chémotype de l'huile essentielle de lavande aspic, qui est composé de linalol, 1.8 cinéole, et de camphre. Ces trois composants ont tous des propriétés cicatrisantes, mais nous ne savons pas quelles sont leurs actions sur l'organisme. Nous étudions en parallèle la Biafine, pour montrer quels composants de l'huile essentielle, que la Biafine ne possèdent pas, expliquent son efficacité. Je manque donc d'informations précises sur comment la Biafine agit sur l'organisme et aide à la cicatrisation. D'après mes recherches, la cicatrisation est favorisée par trois étapes, qui cependant n'accèlerent pas le processus de renouvellement de la peau mais la mettent en de bonnes conditions : l'hydratation, la désinfection de la peau (détersion), et le drainage. J'aurais besoin de renseignements complémentaires qui expliquent scientifiquement cette cicatrisation, grâce aux principes actifs de la Biafine. je vous remercie d'avance de votre réponse, Valentine Bouhier

01/12/2010 19:59:05 par Hugues Lefort

Oullla! pourquoi faire un travail si inutile (a mon sens bien sûr) sur la biafine qui a montré ses limites depuis un certain temps et surtout son caractère potentiellement dangereux... Pourquoi se baser sur un exemple de crème pour expliquer "scientifiquement" la cicatrisation. Passez par la physiologie de la cicatrisation pour faire de la pathologie ensuite. Les applications viendront après naturellement me semble-t-il.

1

Répondre à "DRAINAGE ET CICATRISATION"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top