Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1

4 messages

Curetage plaie pied diabétique

05/07/2010 22:21:44 par Alex  

J'ai une patiente diabétique présentant une plaie sur la malléole. Elle traine depuis un moment, elle semblait aller mieux et en un jour elle s'est élargie et semble se nécroser, se creuser. Elle est légèrement exsudative. Je mets algostéril. Je travaille avec une collègue, qui a moins d'exprience que moi en matière de pansement et m'affirme qu'il ne faut jamais cureter les plaies diabétiques. Ayant fait les services de diabétologie, je n'ai appris que ça! Du coup, elle ne curète pas. A votre avis, Dois-je continuer le curetage ? Et l'algostéril est-il adapté ? Merci pour vos réponses Une infirmière

06/07/2010 14:24:46 par Marie Françoise GOMEZ  

Bonjour ALEX, Comme je l'ai souvent dit dans ce forum, le pied diabétique est une spécialité à l'intérieur même de la spécialité diabète. La difficulté chez ces patients sont les médiacalcoses qui donnent de faux négatifs des echo dopplers (dans ma pratique libérale, j'ai vu plusieurs patients amputés après des dopllers qui confirmaient aucune ischémie) Seule l'artério peut infirmer ou confirmer une ischémie chez le diabétique et très souvent , cet examen , certes invasif ,permet de "sauver le pied" en permettant un geste de revascularisation avant ischémie critique mais même en service diabéto , il n'est pas toujours effectué sauf si spé pied (c'est d'ailleurs souvent source de divergence entre les services endocrino et les services vasculaires) Car le geste soignant est tout à fait à l'opposé: si absence d'ischémie, il faudra déterser. Si ischémie , surtout ne pas déterser sous peine de voire flamber la plaie.(la présence de nécrose est un signe péjoratif). Bien sur , il conviendrait de connaitre un peu plus le bilan clinique de cette patiente mais moi, je ne déterserais pas dans l'attente d'une artério exploratrice. En tous les cas , je suis très interressée de connaitre l'évolution de la prise en charge de cette patiente. J'espère avoir répondu à vos interrogations? Marie françoise

06/07/2010 14:26:53 par Marie Françoise GOMEZ  

Bonjour ALEX, Comme je l'ai souvent dit dans ce forum, le pied diabétique est une spécialité à l'intérieur même de la spécialité diabète. La difficulté chez ces patients sont les médiacalcoses qui donnent de faux négatifs des echo dopplers (dans ma pratique libérale, j'ai vu plusieurs patients amputés après des dopllers qui confirmaient aucune ischémie) Seule l'artério peut infirmer ou confirmer une ischémie chez le diabétique et très souvent , cet examen , certes invasif ,permet de "sauver le pied" en permettant un geste de revascularisation avant ischémie critique mais même en service diabéto , il n'est pas toujours effectué sauf si spé pied (c'est d'ailleurs souvent source de divergence entre les services endocrino et les services vasculaires) Car le geste soignant est tout à fait à l'opposé: si absence d'ischémie, il faudra déterser. Si ischémie , surtout ne pas déterser sous peine de voire flamber la plaie.(la présence de nécrose est un signe péjoratif). Bien sur , il conviendrait de connaitre un peu plus le bilan clinique de cette patiente mais moi, je ne déterserais pas dans l'attente d'une artério exploratrice. En tous les cas , je suis très interressée de connaitre l'évolution de la prise en charge de cette patiente. J'espère avoir répondu à vos interrogations? Marie françoise

05/01/2012 15:43:46 par Marie  

Bonjour, Je reviens sur ce post car je me pose des questions sur une prise en charge d'une patiente diabétique et j'aimerais donc avoir l'avis de personnes ci connaissant en "pied diabétique". Histoire : je m'occupe d'une patiente de 60ans diabétique insulino-dépendant depuis environ trente ans. Jusqu'alors bien régulée ( plus ou moins car fait des petits écarts dans son régime, mais qui n'en fait pas !!) au niveau glycémies. Elle a été amputée il y a maintenant environ 10 mois de sa jambe droite à mi-mollet et actuellement a été amputée de son deuxième orteil pied gauche. Un premier chirurgien a fait l'amputation et là elle est à J6 d'une reprise pour curetage plus profond. Elle a saigné +++++ ce WE ( obligé de comprimer avec de l'algostéril et de faire une transfusion). Maintenant le pied est plus ou moins gonflé, plus ou moins rouge ( elle a une infection de 3 microbes donc sous antibiotiques), le gros orteil est violet ( elle continue de le sentir mais n'a pas mal)et l'orifice du curetage est profond d'environ 8 à 10 cm. Il comporte quelques trace de nécrose un peu partout, de la fibrine dure, quelques endroits rosés et l'os au fond à nu. J'ai demandé au chirurgien si cette dame avait eu un "nettoyage" des artères avant l'intervention mais il m'a répondu que non car ce sont les petites artérioles qui sont bouchées et donc impossible de les "nettoyer". Je voulais savoir si il envisageait quelque chose pour son gros orteil devenant violet de jour en jour mais m'a répondu que le temps qu'elle le sentait on ne faisait rien. Notre prise en charge actuelle est un protocole inventé par l'un de nos chirurgien qui a fait quelques preuves sur certains patients : on nettoie à la béta scrub et on laisse une compresse imbibée de celle-ci dans l'orifice. On refait le pansement deux fois par jour. Problème : cela fait une semaine que je le fais et je ne vois aucune amélioration. Ce we il était encore bien rouge et ça saignait abondamment mais maintenant c'est comme je vous l'ai décrit plus haut. J'ai demandé si il fallait pas un peu gratter avec une curette, on m'a répondu que non car je pourrais abîmer les artérioles ( ce que je comprends). Moi, j'aurais penché pour mettre un pansement style hydroclean pour ramollir la fibrine et nettoyer la plaie. En plus la dame est très douloureuse malgré de l'actiskénan avant le pansement. Nous devons essayer à partir de demain de la xylo avant le pansement et la semaine prochaine le KALINOX ( qu'elle refusait jusqu'à présent). La prise en charge des plaies m'intéresse beaucoup, mais là je suis inquiète pour cette dame et surtout ne sait plus quoi faire car les chirurgiens vont dans mon sens inverse. Et sans leur accord nous ne pouvons rien faire !!! Merci beaucoup à ceux qui pourront me donner une piste de réponses ( et peut être un peu de soulagement).

1

Répondre à "Curetage plaie pied diabétique"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top