Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1 2    

15 messages

transmissions écrites post réfection de pansement de plaies chroniques

08/06/2007 17:04:39 par Smirania  

ESI 3ème annèe j'ai choisi pour mon thème de TFE de traiter les difficultés rencontrées lors de la rédaction des transmissions écrites post refection de pansement de plaies chroniques. En effet lors de mon cursus j'ai constaté que très souvent le vocabulaire professionnel n'était pas employé et que les plaies étaient qualifiées de "belle" ou "propre"ou bien encore que l'évaluation divergeait selon l'un ou l'autre des acteurs de soins. De même, lorsque je prenais en charge des patients porteurs de ce type de plaies, j'ai rencontré des difficultés en rédigeant ces transmissions pour décrire correctement la plaie que j'avais observé; sans doute par manque de connaissance sur le phénomène de cicatrisation ou bien encore par manque de connaissance C'est ainsi que je me suis interrogé sur l'utilité d'un glossaire comme outil aidant. Pourriez-vous m'aider en me disant ce que vous pensez du sujet et si vous avez déjà rencontré ce type de problèmes. Merci d'avance.

09/06/2007 14:22:09 par Sophie  

bonjour c'est effectivement un bon sujet;l'idee du glossaire est bonne mais le sujet est plus delicat il y aeffectivement un manque de connaissance des differents stades de la plaie et un manque d'interet a evaluer une plaie il y a un travail d'info et de sensibilisatio a faire a ce sujet bon courage

09/06/2007 16:31:17 par Marie-Françoise GOMEZ  

bonjour, quelques pistes de réflexion: -absence de la discipline "cicatrisation dirigée "dans le cursus initial des IDE -peu d'IDE en activité et encadrant les stagiaires sont formées -non maitrise et appropriation de la terminologie et sémantique de la plaie -méconnaissance des outils validés d'évaluation d'une plaie afin de parler le même langage -les professionnels sont-ils prêts à remettre en cause leur pratique(ex: plus de massage, pétrissage tel que l'on a appris mais éffleurage) -connaissance des recommandations de bonnes pratiques -comment est perçu le changement de pratique lorsqu'une IDE formée revient dans son service et essaie de changer les pratiques. Quelques pistes de solutions: -des IDE expertes devraient intervenir dans les IFSI - les cadres enseignants pourraient passé leur DU -la formation continue des IDE salariés devrait contenir le domaine des plaiesetc.. - reconnaissance de la cicatrisation dirigée comme une spécialité

11/06/2007 08:56:22 par Palmier Sylvie  

Des que nous avosn notre DE en poche , nous sommes tenus de nous comporter en professionel , et je suis très interessé par votre sujet car en effet tous les jours nous constatons des transmissions incomplètes sur la prise ne charge des plaies . TOUTES LES IDE devraient au MINIMUM savoir évoqué le lit de la plaie ( en % noir jaune rouge) décrire la périphérie et faire savoir faire un calque de temps en temps ..... Tout doit être fait dans les IFSI pour aller dans ce sens , ainsi qu'en Formation continue Je serai très heureuse? et très curieuse de lire votre mémoire ..... BON COURAGE

12/06/2007 13:12:13 par Monique  

Titulaires du DU plaies et cicatrisation depuis 2004, nous nous sommes battues, ma collègue et moi-même pour un bout de poste de référentes dans notre CHU. Effectif depuis début 2007, ce demi-poste nous permet de donner des cours en IFSI sur la gestion de la cicatrisation (depuis 3 ans), généraliser une fiche de pansement en transmissions ciblées (qui permet d'avoir les termes à portée de stylo), des formations de 3 jours et des avis d'expertises à la demande des équipes de soins (de plus en plus nombreuses). La profession évolue, et beaucoup sont encore motivés (prescriptions IDE aident aussi). Bon courage pour ton TFE, je suis au bout du mail, si cela peut t'aider.

20/06/2007 21:42:11 par Elisabeth B  

J'espère que ton travail aboutit à la réalisation d'une fiche de traçabilité pour les plaies. C'est un excellent outil à développer. Donner un cadre aide souvent à la lisibilité et à l'évaluation.

21/06/2007 07:30:42 par Palmier Sylvie  

A Monique dans quel CHU travaillez vous? je suis à la recherche de collègues comme nous pour échanger sur nos fonctionnements respectif s merci

26/06/2007 08:09:51 par S. Laurenti

Bonjour, je suis titulaire d'un DIU plaie et cicatrisation, aprés avoir formés mes collègue de travail au sein du centre de soin de suite où je travaille. J'ai mis en place un outil de transmission spécialement pour la prise en charge des plaies. Outil que je pensais facile d'utilisation puisqu'il s'agissait d'une grille où il suffisait de cocher les cases correspondantes et de faire une évaluation rapide en pourcentage de chaque phase cicatricielle. au bout de 6 mois d'utilisation l'outil a été enlevé du dossier du patient. pb rencontrés: - malgrés la petite équipe d'ide présente(8 ides), le turn over n'a pas permis une remise à niveau des connaissances de façon régulière. - la grille d'évaluation était probablement trop complexe et ne permettait pas de faire de remarque annexe. sachant que la fiche de transmission initiale était une fiche standard où il apparaissait régulièrement " plaie propre, belle, RAS..." - cet outil avait également un double objectif : de faire une évaluation de la plaie dans un premier temps mais aussi d'entrainer une réflexion autour du protocole à appliquer. aprés avoir établi l'évaluation de la plaie, l'ide devait déterminer l'objectif du pansement à appliquer et ensuite de choisir le dispositif le plus adapté. Dans un premier temps les transmissions étaient réalisées régulièrement (à ce moment là j'étais présent de façon régulière dans l'établissement et à chaque interrogation de mes collègues j'étais disponible et pouvait permettre une réflexion autour de leur jugement ( deux mois aprés la mise en place de l'outil je me suis peu à peu détaché de cet établissement, il est possible que cet élément ai joué une incidence par la suite sur l'utilisation de cet outil, ayant moins la possiblité de renseigner mes collègues, il est possible que peu à peu cette réflexion soit devenu secondaire au soin effectué) les ides ayant la possibilité de déterminer le choix des protocoles au sein de cette structure. Au final je suis en train de modifier cet l'outil et de le rendre plus accéssible, outil que je reproposerai aprés une remise à jour des connaissances et aprés validation au Comité Plaie et Cicat de l'établissement. la suite dans les 6 prochains mois.... je reste à votre disposition si vous souhaitez plus d'information. (laurentiseb@aol.com)

26/06/2007 09:57:39 par Palmier  

J'ai vécu une aventure similaire, effectivement il est difficile de faire évoluer les pratiques , c'est un travail ou il ne faut surtout pas se décourager ... Ici le problème a été multiplié par 100 !!!! Nous en sommes au même point , les fiches sont toutefois toujours en place ( pas partout ....) et sont moyennement remplis . Nous allons cooriger l'outil et nous allons aussi le simplifier au maximun . En effet , il faut viser petit pour y arriver.....Nous allons profiter de la conjoncture actuelle avec la prescription du pst par les IDE , pour dévelloper la formation +++ avec l'évaluation des plaies .....Et la chantier continue ....

27/06/2007 13:14:30 par Delphine PAIN  

Je travaille sur la modification d'une feuille de suivi informatisée pour des plaies chroniques (ulcères, escarres, plaies d'amputation ,plaies diabétiques) car la fiche pst actuelle est incompléte ,limitée et ne nous permet pas de réaliser un bon suivi dans le service Le pb est que contrairement à certains outils informatiques il nous est impossible actuellement de joindre des photos, des schémas ou une échelle colorielle je vais tester un modéle sous forme papier pour l'évaluation initiale et je pense garder le même modèle pour l'évaluation de suivi (fond, bord ,peau périph ect...)mais sans obligation de tout cocher or le pb se pose pour quantifer certains critères J'ai suggéré utilliser des %comme le modéle de l'échelle colorielle ex Fibrineux : 70%, Nécrosé : 20% Bourgeonnant 10% pour le fond de la plaie mais jugé trop précis et donc source d'erreur Les + initial sont refusés +++, ++, + Je souhaite donc garder les critères suivants PEU, MOYEN ,BEAUCOUPqui serviront aussi pour l'évaluation des exsudats J'attends vos remarques suite à votre expérience et pour Smirania le vocabulaire commun, précis est primordial mais rataché à l'aspect du fond , du bord , de la peau périphérique pour une bonne évaluation, trouver des critères communs pour quantifier et donc permettre le choix du pansement qui là aussi nécessite une formation

27/06/2007 14:29:08 par S. Laurenti

J' ai eu également à faire à ce dilemne pour choisir une nomenclature adaptée et validée par tous. Mais suite à la formation de toute l'équipe, il s'est avéré qu'au final le choix de l'évaluation s'était arrété à l'évaluation en pourcentage. Beaucoup était rétissant devant le manque d'objectivité de cette évaluation, aléatoire en fonction de l'évaluateur. En expliquant que l'intéret était uniquement de faire ressortir l'objectif des dispositifs appliquer (détersion, absorbtion, protection,...) en déterminant les phases majeures de cicatrisation de la plaie et non une évaluation au pourcentage près. L'équipe a donc optée par la suite pour ce type de transmission. Personnellement je trouve le reste du vocabulaire d'évalaution trop subjectif et impreci. sébastien

1 2    

Répondre à "transmissions écrites post réfection de pansement de plaies chroniques"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top