Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1 2 3    

21 messages

pied diabetique

08/06/2007 20:50:07 par Danielle  

je suis IDE liberale. j'ai actuellement une patiente (diabetique insulino dependante et dialysee) qui presente 2 plaies au niveau du pied: la premiere sous la voute plantaire est une cavite de 2mm de profondeur sur 1cm de diametre(plaie tres fibrineuse) la 2eme se trouve entre le 3eme et 4eme orteil;plaie de5mm de profondeur et englobant aussi la premiere phalange du 3eme orteil;il s'agit d'une plaie fibrineuse sur la moitie et rose sur le reste. actuellement on utilise HYDROGEL+HYDROCOLL. le protocole de l' hôpital est vaseline +compresse doit-on suivre la prescription ? quel est votre protocole dans ce type de pansement. merci de votre reponse

09/06/2007 09:26:40 par Marie-Françoise GOMEZ  

Bonjour Danielle,pour être IDE libérale formatrice et éducatrice dans un réseau diabète de ma région , je peux te donner quelques pistes:cette patiente est multicompliquée puisque déjà au stade des complications par son IR.Il faut déjà , s'assurer qu'il n'y a pas de composantes artérielles (complications macroangiopathiques)ensuite , le traitement local de la plaie neuropathique est la composante la moins importante.Il faut gérer ces plaies en agissant sur la cause à savoir décharger (cette patiente marche -t-elle, a-t-elle une chaussure de barouk), il faut équilibrer son diabète (illusoire d'envisager une cicatrisation avec des hyperglycémies constantes)il faut être très vigilant sur l'hygiène des espaces interdigitaux (la macération est à l'origine de mycoses qui sont le lit de plaies ultérieures)on peut mettre une compresse sèche en accordéon pour séparer les orteils.Personnellement je ne suis pas pour l'hydrogel qui augmente la macération sur ce type de plaie. L'avantage de ces plaies neuropathiques est l'abesnce de sensation de douleur qui permet une détersion mécanique confortable pour le soignant.Je suis assez d'accord avec le protocole minimaliste du traitement local hospitalier.Il faut agir sur les autres composantes. J'espère avoir répondu à tes attentes

09/06/2007 09:53:36 par Liliane. Captus Rouquayrol  

. de quelle r .égion êtes vous il existe des consultations de plaies chroniques en france .première plaie voute plantaire :il s'agit sans doute d'un mal perforant plantaire plaie typique des diabétiques;si elle est entourrée de kératose blanche émincer tout le pourtour kératosique au scalpel sans entailler les parties vives ;dépister une éventuelle rougeur signe d'infection ,auquel cas consult médicale pour antibiothérapie et radio recherche d'une ostéite profonde (voire irm car l'image rx a 7 jour de retard sur la lésion réelle) bien s'assurer que la lésion n'est pas due à une compression par modification des appuis plantaires cst podologie et mise en place d'un chausssage adapté :décharge de l'apui impérative.pour ce type de lésion au choix si pas d'infection alginate humidifié sérum physio compresse tégaderme pour maintenir humide (pas trop trempé) bande nylex pour maintenir l'ensemble pst pas trop épais pour ne pas être compressif si infection remplacer l'alginate dans le protocole sus dit par de l'aquacel argent humidifié sérum phy,pas trop trempé j'insite ou autre protocole;flammazineen couche assez épaisse jélonet compresse plus pansement secondaire; protocoles et démarche valables également pour la plaie des orteils;attention sur veilller l'appparition d'une rougeur en triangle sur le dessus du pied (critère de gravité infecieux implique consultation urgente pour antibitothérapie ) cela peut aller trés vite sur un diabétique ) et bient revoir le chaussage plus recherche d'une mycose entre les autres orteils aux deux pieds . si problème envoyer photo sur mon e mail

09/06/2007 10:33:20 par Marie-Françoise GOMEZ  

Bonjour, en effet l'ulcère neuropathique ,est ce qu'on appelle communément, le mal perforant plantaire.je pense que cette patiente est vue chaque semaine en cs diabéto et que l'IDEL prend en charge le traitement local entre chaque cs. Attention, au scalpel d'un point de vue juridique, cet outil est un outil médical et non infirmier.Nous, on utilise pour dékératiser l'anneau kératique qui se forme autour des plaies, la curette stieffel coupante (outil non remboursé qui est fourni par le réseau aux IDE qui ont fait la formation théorique et pratique (10 h de cs pansement en service diabéto) du pied diabétique.le podologue peut intervenir pour cette hyperkératose , mais beaucoup refuse lorsqu'il y a une plaie, car le soin de plaie relève du soin infirmier : à voir dans votre région moi , je suis de la Loire (région rhône alpes).

09/06/2007 12:35:25 par Martin  

bonjour durant mon du j'ai fais des stages en service spe pied diab les protocoles sont oter l'hyperkeratose .mecher avec un alginate pur . mettre en decharge bon travail amicalement

09/06/2007 13:41:45 par Danielle  

merci pour tous vos conseils. la cliente a deja une chaussure de barouk et une mise en decharge.Actuellement son diabete est plutôt bien equilibre ce qui n'a pas toujours ete le cas.je vais tenter l'alginate ;je suis dans le vaucluse et il n'existe pas de reseau diab mais j'envisage de faire le du plaies et cicatrisation assez rapidement;encore merci de votre aide

09/06/2007 14:17:18 par Martin Sophie  

j'ai fais le du l'annee passee sur grenoble c'est vraiment bien le memoire demande du travail mais c'est reellement enrichissant bonne continuation

09/06/2007 14:55:07 par Marie-Françoise GOMEZ  

je confirme que le DU permet de remettre en question ses pratiques professionnelles et d'apporter un raisonnement scientifique à nos actions (je suis DU de montpellier ) mais ensuite notre implication permanente dans le domaine des plaies est essentiel ,si l'on veut améliorer notre "expertise": le diplôme ne suffit pas.

09/06/2007 18:32:58 par Liliane Captus-rouquayrol  

jesuis aussi du de montpellier comme marie françoise ;mettre l'alginat humide mais sans excés pour ne pas trop faire macérer ;le tégaderm = opsite =visulin est là pour empêcher le pansement de sécher fréquence pansement ous les jours ; si la plaie est ancienne faire pratiquer une recherche d'ostéïte par le médecin . à plus si besoin.

10/06/2007 12:20:52 par Marie-Françoise GOMEZ  

Bonjour à tous,la patiente étant suivie en service diabéto , la recherche d'ostéite a du être faite.les spécialistes du pied connaissent bien la physiopathogénèse de l'ulcère neuropathique. Attention aux pansements occlusifs avec les films de polyuréthane qui favorise la macération dans les pieds diabétiques qui sont des plaies à haut risque infectieux , liées au terrain d'hyperglycémie chronique. comme , j'ai dit plus haut ,le traitement local est secondaire, des patients ont cicatrisé leur ulcère simplement en s'alitant sans aucun pansement spécifique: c'est la décharge complète et l'équilibre glycémique qui est le plus important

11/06/2007 11:57:10 par Martin Sophie  

tout a fait d'accord avec marie francoise le du est un+ mais notre travail au quotidien ,notre remise en cause permanente,et notre envie d'apprendre permanente sont plus que primordiaux.

1 2 3    

Répondre à "pied diabetique"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top