Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1

6 messages

ESCARRE ET AVASTIN

18/10/2012 20:19:37 par SKIPPY0321  

cas clinique: homme de 45 ans, paraplégique, assez bon état général malgrés une t. du poumon métastatique qui échappe au traitement, devant une dyspnée majeur et le souhait du patient de continuer les traitements proposition d'une cure d'avastin taxol... patient porteur depuis de nombreuse semaine d'une dermabrasion au sacrum stable et bourgeonnant.... quelques jours après l'administration de l'avastin, apparition d'une plaque de nécrose en évolution.... quelle serai votre attitude devant un tel cas, detersion ou pas detersion, comment réagir de façon adapté à ce stade.... merci pour vos avis éclairés

19/10/2012 20:24:22 par Skippy0321  

Personne n'a d'avis sur ce départ de prise en charge... l'avastin est un antiangiogenique ( il a un effet délétère sur la vascularisation et ceux pendant plusieurs moi après l'arret du traitement, il nous met face à un risque de détersion répetée, sans pour autant avoir la possibilité à terme de récuperer des tissus sain )... dans ce contexte palliatif, courrir après une détersion et une cicatrisation illusoire a il un interet... quel prise en charge ethique proposer.... comment limiter les risques potentiels... A vous les spécialistes pour vos lumières et votre recul sur ces situations... très cordialement hervé

21/10/2012 20:56:21 par Hervé  

Hamid, isabelle et tous les autres spécialistes de la cicatriation confrontés aux antiangiogéniques... pourriez vous me donner vos points de vue sur cette situation ou les infos nécessaire aux bonnes prises de decisions.... merci

27/10/2012 20:42:24 par Isabelle Fromantin

L'effet de l'Avastin est long.... (plusieurs mois). Il est donc déconseillé d'en prescrire lorsqu'un patient est porteur d'une plaie. Lorsqu'on se trouve face à ce genre de pb, l'objectif est la stabilité. Les détersion sont généralement douloureuses et ne permettent pas le bourgeonnement, à cause de l'effet de cet anti-VEGF. On les réalisent si odeurs, pour garder la plaie propre, ou pour limiter le risque infectieux. Quand les patients étaient en bon état général, nous avons tenté de contre balancer l'effet délétère du produit avec une TPN. Le résultat était moyen, mais aucune technique n'est bonne. Vous pouvez peut être temporiser avec l'application de Flammacerium

06/11/2012 16:29:12 par Herve  

Merci Isabelle de ta réponse LRGa tpn semble une solution intelligente vu le type de situation, je ne connais que très peu le flammacerium et ne l' ai pour l'instant jamais utilisé ( j'imagine l'interet antibacterien et anti inflammatoire pour ce patient douloureux et soumis aux neutropenie des traitements, a il d'autres propriétées.....) quel prix car je pense qu'il n'est pas remboursé.... et comment l'utilise tu, avec quelle fréquence de renouvellement sur quelle durée de traitement. Merci encore pour ton aide Hervé

09/07/2013 03:22:51 par AcgcygmlhEI  

That's an invnevite answer to an interesting question

1

Répondre à "ESCARRE ET AVASTIN"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top