Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1 2    

11 messages

Prescrition abusive du domicile et pansements

09/01/2005 17:35:10 par Bernadette Laurent-Vaillant  

Je fais un mémoire dans le cadre d'un DU de P et C dont le sujet est : "Y a-t-il un intérêt à faire venir les patients valides au cabinet infirmier pour la réfection de leur pansement?" Je tiens à préciser que nous sommes équipés d'une douchette et que nous sommes en ville. Le domicile est systématiquement prescrit par les médecins hospitaliers et ceux de ville. Qu'en pensez-vous? Merci de votre aide éclairée.

10/01/2005 20:41:59 par Bona Pietro

Bonjour, Je suis infirmier en activité libérale depuis 3 ans, j'ouvre un cabinet spécialisé en plaies et cicatrisation et l'intérêt de faire venir les patients au cabinet me semble plus que souhaitable si les conditions d'hygienes sont respectées : aseptie rigoureuse de la salle de soins utilisation de materiel à usage unique (mediset pansement) traçabilité des soins de pansements et du suivi de la cicatrisation dirigée cela n'est possible que dans le cadre d'un cabinet spécialisé avec du personnel infirmier possédant le DU en plaies et cicatrisation. Cette prise en charge n'est possible qu'en etroite collaboration avec les médecins préscripteurs et du même ordre que les cabinets de kiné : préscription en cabinet et bon de transport selon l'état de mobilité du patient. Restant à votre disposition, bien cordialement, Pietro Bona

10/01/2005 20:43:17 par Bona Pietro  

Voici mon Email

11/01/2005 09:13:59 par Isabelle Fromantin  

Bonjour, Pour ma part, j'excerce dans un centre de lutte contre le cancer où j'ai une consultation infirmière P&C. C'est vrai que sur les prescriptions sont quasiement systématiquement notés "au domicile" alors que de nombreuses IDE libérales ont des cabinets très bien équipés. Peut être à tord, nous mettons aussi cette mention pour que le patient et l'infirmière aient le choix du lieu des soins. Personnelement, je leur conseille de discuter avec l'infirmière le jour où ils appelent pour prendre RV et de voir avec elle ce qui semble le mieux. D'autres fois, les patients se douchent eux même, chez eux, avant l'arrivée de l'IDE. Ca les fait participer au soin et leutr procure du bien être. Ils apprécient vraiment cela. Mais peut être est ce aussi un manque d'information auprès des praticiens hospitaliers, non? Bon courage pour ce travail.

02/02/2005 14:22:55 par Palmier  

A monsieur Bona, Quand vous donnez vos précisions sur le fonctionemment d'un cabinet , je reste d'accord avec vous sur les conditions . En revanche , je tiens à apporter la remarque suivante : le respect de l'hygiène et le devoir de traçabilité des soins relèvent des compétences de TOUS les D.E. et non pas que des "spécialisés... titulaire du DU"......

14/02/2005 18:23:11 par Hodier  

J'ai actuellement des soins à effectuer pour une brûlure conséquente à une chute de vélo. J'ai une infection et la fibrine doit être enlévée ppour faciliter la cicatrisation. Mon médecin n'a pas jugé bon de prescrire le Medi Set (2 pinces aceptisées ...) pour faciliter le travail de l'infermier. A t-il raison ?

16/02/2005 13:55:42 par Pietro Bona  

En réponse à madame Palmier, Merci pour votre remarque relative à "l'hygiène et le devoir de traçabilité"que je partage sans aucun doute. Or, dans le cadre d'une activité libérale, la notion "d'hygiène" réste à préciser (d'autant plus que nous intervenons au domicile du patient) : -le port de la blouse : qui n'est pas toujours réspéctée et, lorsqu'elle est portée, n'est pas toujours changée chaque jour.De plus, lors d'une "tournée" bien souvant ellen'est pas retirée mais gardée à même les vêtements de ville, voir un manteau par-dessus en hiver, et à l'air "libre" en été...Malheureusement, l'idée de la blouse n'est pas prise comme un outil "d'hygiène", mais plutôt afin de se protéger des salissures.Sans compter le nombre d'IDE que l'on croise au volant de leur voiture en blouse "blanche". -la notion de lavage des mains : au domicile des patients, bien souvent, (le lavage des mains même éfficace sur la notion de durée) reste douteux quant à l'utilisation d'une savonnette plus ou moins fendue par le temps(idéal pour la nidation des germes)et qui est utilisée par le patient à quelles fin... sans parler de l'essuie-main, un torchon, une serviette de toilette changé tous les jours ?-et les "boites à pansements dites STERILES......, stérilisées au poupinel, dont les instruments oxydés par le temps, qui ont été "brossés soignesement, et trempés dans un bain de décontamination pendant 20 minutes au moins puis rincés à l'eau stérile , sêchés puis conditionnés dans des boites métaliques munies d'un témoin de stérilisation qui changera de couleur, une fois passé à la "cuisson" (traçabilité de l'éfficacité de la stérilisation....)"J'ai malgré tout des doutes...Il serait interressant d'éffectuer des contrôles bactériologiques de ces boites à pansement....et conclure : inviter les médecins à préscrire, lors de chaque pansement, des sets de pansement à usage unique. -En ce qui concerne la traçabilité des pansement, je fais une différence en "transmissions écrites" et "traçabilité" des soins de pansement . Je ne pense pas, dans le programme des IFSI, que soit abordée la notion de "traçabilité", mais plutôt la notion de "transmissions écrites" ce qui n'est pas tout à fait pareil.Pour ma part, elle m'est apparue en bloc opératoire, et lors de ma formation au DU. Son fondement s'articule autour de différentes rubriques(qui sont à definir en équipe pluridisciplinaire en fonction de la prise en charge spécifique) -type de plaie -si plaie chronique, depuis quand ? -localisation schématique -évaluation de la plaie: cavitaire ou non....... -planimêtrie à J 0 -s'agit-il d'une plaie propre, colonisée, inféctée ect...... -etat de la plaie : nécrose, fibrine........ -etat perilesionnel : eczematiforme, irrité, inflammatoire.......... -Protocole de soins mis en place :ex. .nettoyage au serum phy .ablation mécanique de la fibrine .scarification des zones nécrosées .application d'une couche épaisse d'hydrogel .protéger la zone perilesionnelle en appliquant une pâte à l'eau .recouvrir d'une compresse légèrement humide dont la face externe à été enduite sur toute sa surface de vaseline stérile .en pansement secondaire, protéger par un pansement de type "americain" fixé par une bande velpeau. avec un réajustement du protocole mis en place si nécessaire etc...etc...etc....etc..... La qualité du tavail et les compétences professionnelles de chacune et chacun d'entre nous, ne peuvent passer que part un écrit rigoureux "uniformisé" peut-être dans la création d'un logiciel : traçabilité des soins et produits de pansement ?.......... Merci de votre lécture.

16/02/2005 16:30:00 par Palmier  

A mr Bona Tout d'abord je tiens à vous vous remercier pour votre témoignage, riche d'enseignements. Si j'ai réagi ainsi, c'est par crainte suite aux nombreuses lectures faite sur ce forum concernant les experts etc....En effet, si je suis restée enthousiate face aux nombreuses interventions sur le forum, je reste , je vous l'avoue, assez perplexe sur les jugements critiques des uns et des autres: les titulaires DU qui seraient "meilleurs" que les autres , des IDE qui travailleraient bien et d'autres pas. Bien entendu, je connais la réalité des choses (Ide depuis 17 ans....titulaire DU depuis 98), mais je crains les divisions de " clans" dont nous n'avons pas besoin. Je retiens la proposition de Me Ribal sur l'idée d'une démarche projet auprès de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie. Nous devons nous réunir afin de débattre ensemble dans un objectif de construction et je pense que les CPC de janvier serait un point d'ancrage pour le lancement d'un tel projet.......

16/02/2005 18:13:04 par Pietro Bona  

En réponse à Me Palmier, Merci pour votre réponse et de votre volonté de construction. Nous pourrions peut-être en discuter à la rubrique : "infirmier référent, spécialisé"..... afin d'avoir une vision glogale, des remarques, propositions et échanges des différents professionnels de santé. à bientôt.

16/03/2005 15:50:17 par Granier Isabelle  

A Mr P Bona Quel type de stérilisation utilise-vous pour les instruments nécessaire à la détersion type curette vidal dans votre cabinet ?

16/10/2014 22:34:14 par Marie  

Mr Bonas Je souhaiterai me mettre en contact avec vous pour m'éclairer sur un projet d'installation en liberal, specialisé en plaies et cicatrisation. Merci

1 2    

Répondre à "Prescrition abusive du domicile et pansements"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top