Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1

5 messages

Bonne utilisation du TPN

21/11/2014 23:15:02 par Marie  

Bonjour, Nous avons actuellement un patient dans le service à qui les chirurgiens ont du faire une exérèse de nécrose au niveau du talon suite à un écrasement du pied. Le talon et les tendus sont à nus. J'ai recommandé la mousse humidifiée de chez KCI pour le traitement. Le chirurgien qui s'en ai occupé a directement agrafé la mousse à la peau périlésionelle. Donc le pansement se fait tout les 3/4 jours au début toujours au bloc et maintenant en chambre. De plus le patient est porteur d'une attelle (à cause de fracture de cheville) ce qui entraîne une transpiration ... donc l'humidité de la mousse + la transpiration facilitent les fuites. Je ne suis pas tout fait sûre du bon usage des agrafes dans ce genre de situation, surtout que le chirurgien a demandé une pression à 125. Et du fait que la mousse est agrafée, elle ne peut pas se rétracter ... Quelqu'un a-t-il déjà eu des résultats avec ce genre d'utilisation ?

22/11/2014 22:39:04 par Fanelly  

Bonjour, oui, actuellement j'ai un patient qui a eu une brûlure de 3ème degrés de plus de 10% de surface corporelle, à qui après résection mécanique, bénéficie d'une pression négative à 125 et effectivement le chirurgien a agraffer la mousse et le la granulation c'est bien former et le patient donc bientôt pouvoir bénéficié d'une greffe. Donc pour moi, oui cela a été bénéfique !

25/11/2014 15:42:56 par Julie  

Bonjour, Je vous apporte une réponse en tant que responsable Marketing au sein du groupe Acelity (nouvelle entité du laboratoire KCI). L'utilisation de la mousse blanche (en polyvinyl alcool) dont vous parlez est en effet une très bonne solution pour les plaies avec exposition tendineuse ou osseuse. Attention, pour obtenir la même efficacité de granulation que la mousse noire (en polyuréthane) plus "classique", il faut augmenter la dépression de 50 mmHg en comparaison à la thérapie standard. Si vous mettez 125 mmHg pour de la mousse noire, il faut alors paramétrer la dépression à 175mmHg avec de la mousse blanche, qui est plus rigide. Par ailleurs, il n'est pas nécessaire d'agrafer la mousse sur la peau périlésionnelle, cela risquant de créer une douleur supplémentaire lors de la réfection du pansement. Nous avons des trucs et astuces de pose, expliqués lors de nos formations, pour vous aider à maintenir la mousse en place pour pouvoir réaliser l'étanchéité de façon simple et efficace lors de la mise en place du pansement, en utilisant uniquement du champs adhésif. Nous avons également des solutions complémentaires (vac gel, adhésif complémentaire double face) pour les problématiques d'étanchéité provoquées par la transpiration. N'hésitez surtout pas à demander conseil et avis clinique auprès du responsable commercial de votre établissement, qui pourra si besoin se déplacer pour venir vous former. Bien cordialement.

17/01/2015 17:09:18 par Menager Desproges  

Bonjour je suis infirmière. Je suis à la recherche d'un tutoriel pour un pansement type Vac sur un genou.En attente de votre réponse merci. Cordialement

20/01/2015 20:07:52 par R. Sennegon  

Bonjour, la pose d'une tpn sur un genou peut être facilitée en faisant des bandelettes avec le film plastique afin de les appliquer perpendiculaires au genou, se chevauchant et de manière à ce qu' elles ne soient pas circulaires. L'idéal pour une bonne étanchéité est que cette zone ne soit pas mobile. Toutefois si le patient a un besoin de mobilité, la tension de la peau est plus forte en flexion, il est donc plus facile de coller le film sur un genou fléchi avec la technique décrite ci dessus. Mais le film doit être appliqué et non tendu pour ne pas leur en souffrance les berges de la plaie. Si vous le souhaitez il existe des tutoriels ici : http://guide-tpn.fr . nous n'en avons pas encore pour le genou mais si vous voulez contribuer vous êtes la bienvenue.

1

Répondre à "Bonne utilisation du TPN"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top