Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1

2 messages

démarche qualité - analyse de processus- maitrise des risques

26/05/2007 18:21:23 par AVAN  

je prépare un nouveau DU plaies et cicatrisation (premier 97-98) et dans le cadre d'un mémoire, je souhaite faire une analyse de processus sur la cicatrisation d'une plaie(PDS) avec les risques inhérents à chaque étape et proposer une maitrise des risques. Tout ceci sous forme d'un logigramme bien détaillé. Des sujets comme la maitrise de l'inflammation m'intéressent très fortement et notamment les effets pervers du gras pro inflammatoire . Quelqu'un aurait il déjà travaillé sur ces sujets et pourrait il partager sa réflexion ? Un grand merci,je souhaiterai que toutes mes recherches soient ensuite mises à disposition du plus grand nombre comme à chaque travail que j'ai réalisé sur la cica.

21/11/2015 02:12:24 par C0olGsi6Rq  

La cinquie8me plane8te e9tait tre8s cuiruese. C'e9tait la plus petite de toutes. Il y avait le0 juste assez de place pour loger un re9verbe8re et un allumeur de re9verbe8res. le petit prince ne parvenait pas e0 s'expliquer e0 quoi pouvaient servir, quelque part dans le ciel, sur une plane8te sans maison, ni population, un re9verbe8re et un allumeur de re9verbe8res. Cependant il se dit en lui-meame:- Peut-eatre bien que cette homme est absurde. Cependant il est moins absurde que le roi, que le vaniteux, que le businessman et que le buveur. Au moins son travail a-t-il un sens. Quand il allume son re9verbe8re, c'est comme s'il faisait naeetre une e9toile de plus, ou une fleur. Quand il e9teint son re9verbe8re e7a endort la fleur ou l'e9toile. C'est une occupation tre8s jolie. C'est ve9ritablement utile puisque c'est joli. Lorsqu'il aborda la plane8te il salua respectueusement l'allumeur:-Bonjour. Pourquoi viens-tu dd'e9teindre ton re9verbe8re?-C'est la consigne, re9pondit l'allumeur. Bonjour.-Qu'est ce la consigne?-C'est d'e9teindre mon re9verbe8re. Bonsoir.Et il le ralluma.-Mais pourquoi viens-tu de rallumer?-C'est la consigne, re9pondit l'allumeur.-Je ne comprends pas, dit le petit prince.-Il n'y a rien e0 comprendre, dit l'allumeur. la consigne c'est la consigne. Bonjour.Et il e9teignit son re9verbe8re.Puis il s'e9pongea le front avec un mouchoir e0 carreaux rouges.-Je fais le0 un travail terrible. C'e9tait raisonnable autrefois. J'e9teignais le matin et j'allumais le soir. J'avais le reste du jour pour me reposer, et le reste de la nuit pour dormir -Et, depuis cette e9poque, la consigne e0 change9?-La consigne n'a pas change9, dit l'allumeur. C'est bien le0 le drame! la plane8te d'anne9e en anne9e a tourne9 de plus en plus vite, et la consigne n'a pas change9!-Alors? dit le petit prince.-Alors maintenant qu'elle fait un tour par minute, je n'ai plus un seconde de repos. J'allume et j'e9teins une fois par minute!-Ca c'est drf4le! les jours chez toi durent une minute!-Ce n'est pas drf4le du tout, dit l'allumeur. Ca fait de9je0 un mois que nous parlons ensemble.-Un mois?-Oui. Trente minutes. Trente jours! Bonsoir.Et il ralluma son re9verbe8re.Le petit prince le regarda et il aima cet allumeur qui e9tait si fide8le e0 sa consigne. Il se souvint des couchers de soleil que lui-meame allait autrefois chercher, en tirant sa chaise. Il voulut aider son ami:-Tu sais je connais un moyen de te reposer quand tu voudras -Je veux toujours, dit l'allumeur.Car on peut eatre, e0 la fois, fide8le et paresseux.Le petit prince poursuivit:-Ta plane8te est tellement petite que tu en fais le tour en trois enjambe9es. Tu n'as qu'e0 marcher lentement pour rester toujours au soleil. Quand tu voudras te reposer tu marcheras et le jour durera aussi longtemps que tu voudras.-Ca ne m'avance pas # grand chose, dit l'allumeur. Ce que j'aime dans la vie, c'est dormir.-Ce n'est pas de chance, dit le petit prince.-Ce n'est pas de chance, dit l'allumeur. Bonjour.Et il e9teignit son re9verbe8re.Celui-le0, se dit le petit prince, tandis qu'il poursuivait plus loin son voyage, celui-le0 serait me9prise9 par tous les autres, par le roi, par le vaniteux, par le buveur, par le businessman. Cependant c'est le seul qui ne me paraisse pas ridicule. C'est, peut-eatre, parce qu'il s'occupe d'autre chose que de soi-meame.Il eut un soupir de regret et se dit encore:-Celui-le0 est le seul dont j'eusse pu faire mon ami. Mais sa plane8te est vraiment trop petite. Il n'y a pas de place pour deux Ce que le petit prince n'osait pas s'avouer, c'est qu'il regrettait cette plane8te be9nie e0 cause, surtout, des mille quatre cent quarrante couchers de soleil par vingt-quatre heures!

1

Répondre à "démarche qualité - analyse de processus- maitrise des risques"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top