Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1 2    

13 messages

Votre avis sur les plaies et pansements

18/10/2005 22:19:27 par Raphaële  

Bonjour! Etudiante de 3ème année en école d'infirmière, j'effectue mon mémoire sur le thème des plaies et pansements. J'aurais aimé avoir votre avis, à vous infirmiers et à vous patients, sur quelques points: Quelles images, quels sentiments vous renvoit une plaie? Qu'est-ce qu'une plaie représente pour vous? Que pensez vous d'un protocol de pansement au miel? Quels sentiments peut vous évoquer le fait de mettre du miel sur une plaie? Comment vivez vous le moment de refection du pansement? Qu'est-ce qu'un beau pansement? Trouvez-vous que le soin du pansement soit un acte banalisé par les infirmiers (par rapport au fait que chaque plaie est différente par sa spécificité et par rapport au fait que chaque patient est différent)? Merci beaucoup d'avance pour vos réponses qui me seront très utiles pour l'élaboration de mon mémoire. Raphaële

18/10/2005 23:25:01 par Joelle  

le pansement au miel : c"est tres desagreable, ça coule partout, il ne faut pas n'importe quel miel ( celui d'accacia ); et maintenant je pense qu'il existe des produits largement aussi efficaces qui respectent le milieu humide et chaud de la plaie. la premiere fois que j'ai mis du miel sur une plaie cela m'a fait une drole d'impression :c'etait une plaie fibrineuse, malodorante, je voyais ma tartine du petit dejeuner...et surtout j'avais peur de mettre l'abaisse-langue plein de miel dans ma bouche par reflexe. certaines plaies representent pour moi des echecs de la prevention : escarres par ex. pour moi la refection d'un psmt est un moment important : echanges avec le patient, education, et surtout le savoir faire en matiere de plaies. la connaissance des differents stades de la plaie, les traitements adaptes a l'evolution tout cela est passionnant.

19/10/2005 09:48:21 par Brigitte  

La prise en charge des plaies est encore très banalisée dans l'ensemble et demanderait à être plus développée. Elle devrait être pluridisciplinaire pour certaines pathologies et catégories de patients. La prise en charge d'une plaie doit comporter une prise en charge globale du patient tant sur le plan général (ex. : bilan nutritionnel, pathologie telle que le diabète, les problèmes circulatoires artèriels et/ouveineux, certaines thérapies utilisant les corticoïdes...), que sur le plan local. Il est également primordial d'évaluer la douleur avant, pendant et après le pansement par le biais d'échelle ou de grille d'évaluation afin d'instaurer une prise en charge antalgique adaptée qu'elle soit locale ou générale en respectant les palliers recommandés par l'OMS. Il est indispensable de savoir évaluer une plaie est adaptée le bon pansement. (échelle colorielle, mesure, calque, photo, .... . Il est également nécessaire de réfléchir sur l'objectif du pst (cicatrisation à terme ou confort du patient dans les cas de fin de vie ?) Différence de prises en charges devant une plaie aigûe ou une plaie chronique. La peau est l'enveloppe de notre corps mais aussi l'organe le plus exposé aux agressions extérieures. Se préoccuper de ce que ressent le patient au niveau de son affect. L'utilisation d'antiseptique à outrance est-elle toujours nécessaire ? En voulant bien faire ne concourons nous pas au problème des résistances des germes ? Devant la diversité des pansements proposés par les laboratoires, il est parfois difficile de s'y reconnaitre et d'opter pour le bon choix. Quant à l'utilisation de certains miels sur certaines plaies, pourquoi pas. Certains services ont obtenu de bon résultats. Ces prises en charge peu conventionnelles englobent également l'utilisation du sucre mais aussi de la biochirurgie avec l'utilisation d'asticots stériles sur certaines plaies nécrotiques, fibrineuses et/ou surinfectées. Cette méthode est en train de faire un comme back. Enfin, je concluerai en disant qu'il est indispensable de ce remettre en question sur ces pratiques par le biais de formation spécifique comme les "D.U. Plaies et Cicatrisations" existant sur l'ensemble de la France Grenoble , Marseille, Montpelier, Paris,..... et ouvert à l'ensemble du corps médical et para-médical. Sur le plan national La SFFPC, l'association PERSE contribuent également à la recherche, à la formation et à l'information afin de réactualiser, d'uniformiser les pratiques et les prises en charges. Ce sujet est passionnant est très large. Beaucoup de questions à se poser devant un patient porteur d'une plaie..... Bon courage, une infirmière

24/10/2005 18:42:28 par Raphaële  

Merci beaucoup Joelle pour ton témoignage vécu avec les soins au miel, c'est très intéressant. Si d'autres peuvent me raconter leur vécu des soins de plaies, ça m'apporterai beaucoup pour savoir comment est vécu ce temps là. Est-ce que ce moment est plutôt vécu comme maternant (comme une mère soigne son petit qui est tombé), comme l'exibition d'une ''blessure de guerre'' (fierté), comme un moment de ''honte'', d'intrusion parce que la cause de la plaie dérange, ...? Merci aussi à Brigitte, en effet l'affect du patient par rapport au "trou" que réalise la plaie dans son enveloppe corporelle, m'intéresse également beaucoup. Quels sentiments en a-t il? Certains l'exhibent comme une "blessure de guerre"; d'autres veulent un gros pansement pour être plaint, remarqués; d'autres encore désirent au contraire un pansement discret, transparent couleur de la peau. J'aimerai en savoir un peu plus sur le pourquoi de ces comportements qui cachent j'en suis sûre foule de sentiments, trop peu pris en compte. Alors avis aux patients! Ou aux IDE ayant reçu des "confidences" sur ce sujet.

27/10/2005 10:39:34 par Clothilde  

bonjour Je suis en formation sur la prise en charge des plaies et cicatrisations. Mon travail de fin de formation porte sur le débridement et le rôle infirmier avec une insistence sur le ressenti des patients et des soignants lors de cet acte, Je serai heureuse de partager le fruit de mes recherches avec toi. Je suis dans la période ou je vais faire des entretiens avec des infirmières qui travaillent dans un service de plaie. Quant au miel nous l'utilisons dans le service ainsi que le sucre. Nous avons de bon résultat. La majorité des patients sont diabétique et rigolent lorsque l'on met du sucre mélangé avec de la bétadine. En effet c'est en partie à cause du "sucre" qu'ils développent des plaies et nous nous les traitons avec. Pour le ressenti, il serait plus facil que tu me contactes car il y a beaucoup de chose à dire.

26/11/2005 13:40:28 par Malika  

salut a vous voila je ss en 4 eme année et mon sujet c l'effet du miel sur une plaie ,alors j'aimerai bien que vous m'envoyer du nouvzau sur ce sujet et merci

14/06/2006 21:52:56 par Isabelle

bonjour comme la plus part d'entre vous je suis en 3ème année et mon sujet de TFE porte sur la diversité de la réfection des pansements, je suis dans le stade de la recherche mais je suis vraiment perdu. Pourriez-vous m'aider svp?

01/09/2006 14:34:11 par Marc  

bonjour, moi je suis vétérinaire et j'ai actuellement une patiente ( vache) qui developpe une infection suite à des traumatismes de la vulve, les antibiotiques paraissent inactifs et malgré des lavages fréquents aux antiseptiques ( type betadine, lotagen) l'infection progrèsse. je pense que je vais tenter d'innonder les plaies de sucre... on verra le résultat...

21/10/2006 13:11:52 par Worokuy Ignace

bjr ma femme souffre de leishmaniose nous avons essayé pas mal de traitements cependant la plaie progresse croyez-vous que le miel peut nous etre utile ou que preconisz vous? s'il vous plait repondez moi

23/12/2006 12:54:50 par Worokuy Eden Japhet

les plaies commence a se cicatriser, et nous en sommes fiers.MERCI

14/07/2007 00:56:21 par Nanny  

j'avais depuis un an une plaie très étandue sur surface de 20cmx 30 cm sur la jambe droite juste au-dessus de la cheville. elle c'est guérie avec du miel de thym en 15 jours. avec un suivi de mon médecins.

1 2    

Répondre à "Votre avis sur les plaies et pansements"

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top