Forum Plaies et Cicatrisations

Forum

Revenir à la liste des sujets

1

7 messages

Plastie du frein. Suites et œdème, plaie blanchâtre. Inquiet...

29/06/2016 20:22:33 par John  

Bonjour, J'ai été opéré d'une plastie du frein le 10 juin dernier (anesthésie locale). 3 semaines donc. 1- quelques minutes après l'opération, un œdème s'est formé, et a commencé à graduellement diminuer au bout de 2 semaines. Il reste une bosse au niveau des sutures et des petites grosseurs roses autour des points (bon je suis daltonien, donc le rose est juste probable...;) 2- Depuis hier je peux constater un dépôt blanchâtre quand je décalotte. Et la plaie à un aspect également blanchâtre. 3- J'ai peur de ne pas avoir fait les choses "bien" post-op : le soir même de l'op. j'ai pris un bain chaud et j'ai vu par la suite que c'était déconseillé mais SURTOUT le chirurgien m'avait prescrit Chlorhexidine + vaseline pendant 5 jours. Mais j'ai fait du zèle en continuant à appliquer l'antiseptique jusqu'à hier car l'aspect gonflé m'inquiétait. Et aujourd'hui j'ai lu ces infos qui m'inquiètent un peu plus car j'ai peur d'avoir ralenti la vitesse de cicatrisation à cause de la chlorhex. (on m'avait dit reprise de "l'activité physique" = 3 semaines, là c'est pas possible!) mais SURTOUT je crois comprendre qu'un cicatrisation plus lente / plaie blanche = cicatrice moins clean ... : A- " Réaliser une antisepsie pour les plaies aigues ou les plaies chroniques infectées ou fortement colonisées (inflammation, œdème, douleur, fièvre, exsudat suspect, mauvaise odeur). A noter qu’une utilisation prolongée d’antiseptique (supérieure à 15 jours) ralentit le processus de cicatrisation, particulièrement des plaies à potentiel de cicatrisation limité" B- "En cas de complications de la cicatrisation, et particulièrement quand il existe une perte de substance ou que les bords de la plaie sont écartés (ulcère de jambe par exemple), et plus encore en cas d'infection, la cicatrisation doit être améliorée par le nettoyage de la plaie ce qui favorise l'épidermisation, c'est-à-dire l'apparition d'une couche de cellules de l'épiderme (cellules superficielles de la peau) qui constitue ce qu'on appelle un bourgeonnement ou granulation, accélérant le processus de cicatrisation. Cette variété de cicatrisation est appelée également deuxième intention ou cicatrisation secondaire. Dans ce cas, le fond de la plaie est recouvert par un support fibreux blanchâtre et les cellules saines situées sur les bords se mettent à proliférer tout en tentant de migrer pour recouvrir le fond de la plaie. L'élaboration d'un nouveau tissu va permettre le comblement progressif de la plaie. Ce processus est bien entendu plus lent que la cicatrisation de première intention et aboutit à une cicatrice généralement disgracieuse (moins jolie)" (je précise que mon chirurgien est en vacances...)

30/06/2016 00:34:54 par John  

Bon ça y est. Cette histoire m'obsède! Car je me suis documenté et il apparaît que l'utilisation d'antiseptique dans le cas des plaies suturées n'est absolument pas systématique mais surtout que j'ai bien compris qu'elle entrave le processus de cicatrisation ("effet cytotoxique sur les kératinocytes et les fibroblastes")! Et moi, j'ai religieusement continué la Chlorhexidine pendant presque 3 semaines! Est-ce que cela peut favoriser une cicatrice rétractile comme j'ai pu voir dans un message plus bas dans le cas aussi d'une plastie du frein? Y a-t-il quelque chose à faire là tout de suite pendant qu'il en est peut-être encore temps??? Les fils ne sont pas encore tombés, mon chir. est en vacances, je le revois le 11 juillet, faut-il que je consulte quelqu'un avant?? aye

30/06/2016 09:25:50 par Regis

Il faut savoir qu'une cicatrice évolue au delà de la fermeture cutanée sur plusieurs mois et qu'elle a un aspect imprévisible. L'utilisation d'antiseptique est pas automatique et n'est recommandée que dans la préparation AVANT le geste afin de diminuer un risque de contamination. L'utilisation dans le cadre de plaie fermée n'est pas une faute en elle-même, elle ralentit le processus car en effet, elle diminue la flore microbienne qui stimule la fermeture. Dans votre cas, la plaie est fermée car suturée (d'où la non-utilisation systématique des antiseptiques sur plaies suturées). De toute façon, si le terrain est sain (ce qui a l'air d'être votre cas), la cicatrisation se fera. Pour le moment, un nettoyage a l'eau et au savon quotidien pour éliminer les dépôts devrait suffire. Si la cicatrice devient douloureuse, rouge avec une inflammation qui grandit et depasse de 2cm les berges, si vous commencez a avoir de la fièvre, des frissons et des signes généraux d'infection, il faut consulter en urgence.

30/06/2016 09:36:33 par John  

Merci pour votre réponse. Ce que j'aimerais savoir, c'est justement si ce ralentissement du processus entraîne une moins bonne cicatrisation qu' une cicatrisation plus rapide. Notamment au niveau de l'aspect esthétique final de la cicatrice. Si c'est juste une petite perte de temps ça serait un moindre mal! Sinon non...

30/06/2016 12:07:05 par Régis  

Non, l'aspect final ne dépend pas de la vitesse de fermeture mais des processus qui sont en oeuvre lors du remaniement des cellules au niveau de la cicatrice (réorientation des fibres de collagènes, processus inflammatoires, etc.) et qui se prolongent pendant minimum 6 mois après la fermeture.

30/06/2016 14:39:22 par Sergio

Sur une plaie fermée, il n y a aucun soucis à utilisé des antiseptiques! Ce n est pas prouvé que cela ralenti la cicatrisation. On parle bien de plaie suturée, car les fibroblastes viennent du derme. Alors qu une suture est considérée comme étanche. Donc soyez rassuré quant à votre cicatrisation elle va se faire tranquillement Courage

30/06/2016 15:56:06 par John  

Merci beaucoup à tous les deux! Je commençais à m' en vouloir d'avoir failli finir la boîte de chlorex.! Je dormirai mieux cette nuit...

1

Répondre à "Plastie du frein. Suites et œdème, plaie blanchâtre. Inquiet..."

Recopiez le code de l'image ci-dessous :
Captcha  

Scroll to Top